07 avril 2023

Cyberintimidation vs intimidation : Un guide parental

Facebook
Twitter
LinkedIn

 

 

              L’intimidation a toujours été un fléau chez les adolescents. Il s’agit d’un problème répandu qui touche des personnes de tous âges, sexes et milieux sociaux. Les adultes ne sont pas étrangers à cette forme d’agression, même s’il s’agit principalement d’un problème d’adolescents.

Le déséquilibre de pouvoir entre l’intimidateur et sa victime est l’un de ses apparats les plus reconnaissables, mais avec l’essor de la technologie, il a pris une nouvelle forme : la cyberintimidation.

 

La cyberintimidation est non seulement plus facile à pratiquer, mais peut aussi être plus répandue et anonyme, ce qui la rend difficile à combattre pour les parents, les enseignants et même les adolescents eux-mêmes.

Comment protéger mes enfants contre les intimidateurs et les cyberintimidateurs ? Quand est-il temps d’agir ?

 

Dans cet article, nous explorerons les différentes formes de harcèlement, approfondirons les chiffres derrière l’intimidation et la cyberintimidation et discuterons des conséquences de la persécution endémique chez les adolescents. Nous fournirons également des ressources et des stratégies pour aider à prévenir et à surmonter l’intimidation dans son ensemble.

 

 

1/ Les multiples formes de harcèlement

 

         L’intimidation est le plus souvent comprise comme un type de violence physique et verbale entre pairs qui se produit dans les écoles.

 

Dan Olweus offre cette description largement reconnue de l’intimidation:

 

« Une personne est victime d’intimidation lorsqu’elle est exposée, de façon répétée et dans le temps, à des actions négatives de la part d’une ou plusieurs autres personnes et qu’elle a de la difficulté à se défendre. ” (1)

 

Néanmoins, il existe plusieurs formes d’agressions qui doivent être reconnues. Approfondissons six types d’intimidation qui peuvent être divisés en deux sous-types.

 

 

Intimidation frontale : Physique, verbale et sexuelle

 

Intimidation insidieuse : Cyber, sociale et préjudiciable

 

 

 

A/ Le harcèlement frontal

Intimidation physique

 

L’intimidation physique peut être plus facile à identifier et à combattre, car elle se produit souvent en personne.

Cela implique toute forme d’agression physique, telle que :

 

  • Frapper
  • Coups de poing
  • Coups de pied
  • Croche-patte
  • Bousculer
  • Pincer
  • Tirage de cheveux
  • Cracher
  • Voler

 

Cependant, toutes les actions agressives ne sont pas toujours de l’intimidation.

Les altercations physiques, la violence domestique, le bizutage et le harcèlement, pour ne citer que ceux-là, ne relèvent pas de l’intimidation.

 

Intimidation verbale

 

Ce type d’intimidation peut être difficile à combattre car il se produit souvent en public ou via les médias sociaux, ce qui le rend plus difficile à identifier et à suivre.

L’intimidation verbale est tout type de harcèlement qui implique des mots, tels que :

 

  • Injures
  • Insultes
  • Taquineries
  • Propager des rumeurs

 

Intimidation sexuelle

 

L’intimidation en ligne ou en personne qui intègre l’intimidation sexuelle comprend :

 

  • Commentaire à caractère sexuel (blagues, rumeurs, injures…)
  • Actions sexuelles (toucher, saisir…)
  • Envoi de matériel sexuel (Photos, Audios, vidéos)

 

Dans cette catégorie, le consentement est essentiel pour déterminer si la situation implique de l’intimidation.

 

 

B/ Harcèlement insidieux

 

Harcèlement sur internet

 

La cyberintimidation est l’utilisation de la technologie pour harceler ou intimider quelqu’un.

Il peut prendre plusieurs formes, notamment :

 

  • Harcèlement sur les réseaux sociaux
  • Propager des rumeurs
  • Envoyer des messages menaçants ou embarrassants
  • Chantage
  • Hacks ciblés

 

Parce qu’elle peut se produire de manière anonyme et à distance, la cyberintimidation peut être particulièrement traumatisante pour les victimes.

 

« Le cyberharcèlement, c’est du harcèlement avec l’utilisation des technologies numériques. Cela peut avoir lieu sur les réseaux sociaux, les plateformes de messagerie, les plateformes de jeux et les téléphones mobiles. Il s’agit d’un comportement répété, visant à effrayer, mettre en colère ou faire honte à ceux qui sont ciblés. ”UNICEF

 

 

Intimidation sociale

 

L’intimidation sociale implique des comportements destinés à nuire aux relations ou à la réputation d’une victime.

 

La victime peut être mise mal à l’aise en public, des rumeurs peuvent être diffusées à son sujet, elle peut être délibérément exclue des événements sociaux ou elle peut être évitée par un groupe.

Il est exceptionnellement insidieux puisqu’il inclut la manipulation sociale, contrairement aux formes plus manifestes d’intimidation.

 

Intimidation préjudiciable

 

À propos de l’intimidation préjudiciable, la cible est généralement :

 

  • Couleur de peau
  • Origine ethnique
  • Croyances religieuses
  • Orientation sexuelle

 

L’intimidation préjudiciable découle souvent d’idées fausses et d’anxiétés que les jeunes enfants ont à propos d’individus différents d’eux.

 

Toute autre forme d’intimidation peut également entrer dans cette catégorie.

Par exemple, les intimidateurs biaisés peuvent se livrer à des brimades verbales, physiques, verbales, sexuelles, sociales et cybernétiques envers leurs victimes.

 

 

2/Que disent les chiffres ?

 

Statistiques générales

 

 

cyberbullying vs bullyingSource : https://whattobecome.com/blog/bullying-statistics/  (2)

 

 

 

20,2% des étudiants déclarent avoir été victimes d’intimidation. (3)

 

Un pourcentage plus élevé d’étudiants que d’étudiantes déclarent avoir été victimes d’intimidation physique (6 % contre 4 %), tandis qu’un pourcentage plus élevé d’étudiants que d’étudiants ont déclaré avoir fait l’objet de rumeurs (18 % contre 9 %) et avoir été exclus des activités. exprès (7 % contre 4 %).  (4)

 

 

 

Cyberbullying vs bullying
Source : https://stand4kind.com/wp-content/uploads/2020/01/Screen-Shot-2020-01-23-at-1.34.52-PM-1024×547.png  (5)

 

 

 

 

Parmi les élèves qui ont déclaré avoir été victimes d’intimidation, 13 % ont été moqués, insultés ou insultés ; 13 % faisaient l’objet de rumeurs ; 5 % ont été poussés, bousculés, ont trébuché ou ont craché dessus ; et 5 % ont été volontairement exclus des activités.  (6)

 

 

Les élèves intimidés ont déclaré que l’intimidation se produisait dans les endroits suivants : le couloir ou la cage d’escalier à l’école (43 %), à l’intérieur de la salle de classe (42 %), à la cafétéria (27 %), à l’extérieur sur le terrain de l’école (22 %), en ligne ou par texte (15 %), dans la salle de bain ou le vestiaire (12 %) et dans le bus scolaire (8 %).   (7)

 

 

 

Statistiques sur la cyberintimidation

 

 

cyberbullying vs bullying

Source : https://kilgorehsmirror.com/wp-content/uploads/2019/08/Cyberbully-Victims-1-900×900.jpg   (8)

 

 

 

Les signalements de cyberintimidation sont les plus élevés chez les collégiens, suivis des lycéens, puis des élèves du primaire.  (9)

 

 

Les pourcentages de personnes qui ont été victimes de cyberintimidation à un moment donné de leur vie ont plus que doublé (de 18 % à 37 %) entre 2007 et 2019.   (10)

 

 

 

cyberbullying vs bullying

Source : https://www.broadbandsearch.net/blog/cyber-bullying-statistics?msID=56fe209c-8a9d-4528-8ab2-3b38bd2f6eed   (11)

 

 

 

3/Les conséquences du harcèlement endémique chez les ados

 

        L’intimidation peut avoir de graves conséquences tant pour la victime que pour l’agresseur. Les victimes peuvent souffrir de dépression, d’anxiété, de baisse des performances scolaires et même de sévices physiques.

 

Les auteurs peuvent également souffrir de conséquences à long terme, notamment l’isolement social et la difficulté à nouer des relations plus tard dans la vie.

 

La cyberintimidation, en particulier, peut être particulièrement dommageable car elle peut atteindre un public plus large et peut être difficile à échapper. Les victimes de cyberintimidation peuvent se sentir constamment attaquées et avoir du mal à trouver un espace sûr où elles peuvent être à l’abri du harcèlement.

 

A) Les effets immédiats de l’intimidation

 

        Les effets immédiats de l’intimidation peuvent être graves et avoir une incidence sur le bien-être physique et émotionnel de la victime. Certains des effets immédiats les plus courants comprennent :

 

  • Anxiété et dépression
  • Faible estime de soi et estime de soi
  • Difficulté à dormir ou à se concentrer
  • Changements dans les habitudes alimentaires
  • Symptômes physiques tels que maux de tête, maux d’estomac et nausées

 

Les préadolescents victimes de cyberintimidation ont déclaré que cela avait eu un impact négatif sur leurs sentiments envers eux-mêmes (69,1 %), leurs amitiés (31,9 %), leur santé physique (13,1 %) et leur travail scolaire (6,5 %).   (12)

 

 

B) Les effets à long terme de l’intimidation

 

         Alors que les effets immédiats de l’intimidation peuvent être dévastateurs, les effets à long terme peuvent être encore plus graves. Des études ont montré que les personnes qui ont été victimes d’intimidation sont plus à risque de subir une série de conséquences négatives, notamment :

 

  • Problèmes de santé mentale

L’intimidation peut avoir un impact significatif sur la santé mentale, entraînant un risque accru de développer de l’anxiété, de la dépression et d’autres troubles de l’humeur. Les victimes d’intimidation peuvent également être plus susceptibles de s’automutiler ou de développer des pensées suicidaires.

 

  • Abus de substance

La recherche a montré que les personnes qui ont été victimes d’intimidation sont plus à risque de toxicomanie, y compris la toxicomanie et l’alcoolisme. Cela peut être dû en partie aux problèmes de santé mentale qui peuvent résulter de l’intimidation.

 

  • Problèmes sociaux et relationnels

L’intimidation peut avoir un impact sur la capacité d’une victime à établir des relations et des liens sociaux. Les victimes peuvent avoir des problèmes de confiance, avoir des difficultés à se faire des amis ou avoir du mal à maintenir des relations saines.

 

  • Conséquences académiques et professionnelles

L’intimidation peut également avoir un impact sur la réussite scolaire et professionnelle d’une victime. Les victimes peuvent avoir des notes inférieures, manquer l’école plus souvent et avoir de la difficulté à trouver et à conserver un emploi à l’âge adulte.

 

 

4/ Ressources pour aider à surmonter l’intimidation dans son ensemble

 

Afin de lutter contre l’intimidation, il est important de comprendre les ressources disponibles pour aider à la surmonter.

Heureusement, il existe de nombreuses ressources disponibles pour aider à prévenir et à surmonter l’intimidation. Voici quelques stratégies qui peuvent être utiles :

 

La prévention

 

La prévention est essentielle pour arrêter l’intimidation avant qu’elle ne commence. Il existe de nombreuses façons de prévenir l’intimidation, notamment :

 

  • Éduquer les gens sur ce qu’est l’intimidation et comment l’identifier
  • Promouvoir l’empathie et la bienveillance
  • Créer une culture scolaire ou communautaire positive et inclusive.

 

Les programmes de prévention peuvent inclure des ateliers et des séminaires, des initiatives à l’échelle de l’école comme le mentorat par les pairs ou des cercles de justice réparatrice, et des événements communautaires qui favorisent la gentillesse et l’inclusion.

En mettant l’accent sur la prévention, nous pouvons créer un environnement qui décourage l’intimidation et favorise les comportements positifs.

 

 

cyberbullyin vs bullying

Source : https://www.cdc.gov/violenceprevention/images/youthviolence/how-can-we-stop-yv.PNG?_=20077     (13)

 

 

Rapports

Le signalement est une ressource essentielle pour vaincre le harcèlement. Il s’agit d’informer les autorités ou les personnes qui peuvent intervenir pour faire cesser le harcèlement et apporter un soutien aux victimes. Le signalement peut prendre plusieurs formes, y compris en informer un enseignant, un conseiller ou un autre membre du personnel de l’école, signaler l’incident à un parent ou à un tuteur ou contacter les forces de l’ordre.

 

Rapport au personnel de l’école

Le signalement au personnel de l’école est l’un des moyens les plus courants de lutter contre l’intimidation. Les membres du personnel scolaire sont formés pour reconnaître et traiter l’intimidation, et ils peuvent fournir un soutien aux victimes et prendre les mesures appropriées contre les intimidateurs. Les élèves victimes d’intimidation doivent se sentir à l’aise de signaler l’incident à un enseignant, un conseiller ou un autre membre du personnel de l’école.

 

Signalement aux parents ou tuteurs

Signaler aux parents ou aux tuteurs est une autre façon de lutter contre l’intimidation. Les parents ou les tuteurs peuvent apporter un soutien émotionnel aux victimes et les aider à naviguer dans la situation. Ils peuvent également communiquer avec le personnel de l’école et travailler ensemble pour élaborer un plan de lutte contre l’intimidation.

 

Signaler aux forces de l’ordre

Dans les cas où l’intimidation implique un comportement criminel, comme une agression physique ou du harcèlement, il peut être nécessaire de signaler l’incident aux forces de l’ordre. Les forces de l’ordre peuvent enquêter sur l’incident et engager les poursuites judiciaires appropriées contre les intimidateurs.

 

 

 

cyberbullying vs bullying

Source : https://i.pinimg.com/736x/c4/7f/de/c47fde31ada2d7922bd9ee77c37408d9–bullying-in-the-uk.jpg   (14)

 

Conclusion

 

         L’intimidation, sous toutes ses formes, est un problème grave qui peut avoir des conséquences durables. La cyberintimidation, en particulier, est devenue une forme de harcèlement de plus en plus répandue et anonyme qui peut être difficile à adresser due à son anonymat et à son potentiel d’atteindre un large public.

 

Cependant, il existe des ressources disponibles pour aider à prévenir et à surmonter l’intimidation. En favorisant l’empathie et la gentillesse, en créant des environnements sûrs et inclusifs et en recherchant du soutien, nous pouvons travailler ensemble pour lutter contre l’intimidation et créer un avenir meilleur pour nos jeunes.

 

Prévenir et agir contre l’intimidation est un problème complexe qui nécessite une approche à multiples facettes. En mettant l’accent sur la prévention et le signalement, nous pouvons créer un environnement sûr et favorable pour tous les individus. Il est important de reconnaître les ressources dont nous disposons et de les utiliser efficacement afin de lutter contre l’intimidation et de promouvoir des comportements positifs.

 

FAQ’s

 

  • Qu’est-ce que l’intimidation?

 

L’intimidation est un comportement intentionnel et agressif qui se répète dans le temps et implique un déséquilibre de pouvoir ou de force. Il peut prendre plusieurs formes, y compris l’intimidation physique, verbale et relationnelle.

 

  • Qu’est-ce que le cyberharcèlement ?

 

La cyberintimidation est une intimidation qui se déroule en ligne ou par le biais d’appareils numériques, tels que les médias sociaux, les SMS ou les e-mails. Il peut s’agir d’envoyer des messages ou des rumeurs blessantes, de partager des photos ou des vidéos embarrassantes ou d’exclure quelqu’un de groupes en ligne.

 

  • Quelle est la fréquence de l’intimidation?

 

L’intimidation est malheureusement très courante et touche des personnes de tous âges. Selon une enquête nationale menée par les Centers for Disease Control and Prevention (CDC), près de 20 % des élèves du secondaire aux États-Unis ont déclaré avoir été victimes d’intimidation sur le terrain de l’école au cours de l’année écoulée.

 

  • Comment puis-je savoir si mon enfant est victime d’intimidation?

 

Les signes indiquant que votre enfant peut être victime d’intimidation comprennent des changements de comportement, comme le retrait ou l’évitement des situations sociales, des blessures inexpliquées ou des dommages aux biens et une baisse des résultats scolaires.

 

  • Que puis-je faire si mon enfant est victime d’intimidation?

 

Si votre enfant est victime d’intimidation, il est important de prendre des mesures pour remédier à la situation. Cela peut inclure parler à votre enfant de ce qui se passe, documenter les incidents d’intimidation, contacter les responsables de l’école ou d’autres autorités pour obtenir de l’aide, et rechercher des services de conseil ou de soutien pour votre enfant.

 

  • Comment puis-je empêcher mon enfant d’être victime d’intimidation?

 

Vous pouvez aider à empêcher votre enfant d’être victime d’intimidation en lui enseignant des compétences pour faire face aux conflits et en encourageant des comportements positifs comme l’empathie et la gentillesse. Vous pouvez également encourager votre enfant à s’exprimer s’il est témoin ou victime d’intimidation, et travailler avec les écoles et d’autres organisations communautaires pour promouvoir des politiques et des initiatives anti-intimidation.

 

  • Quelles sont les ressources pour lutter contre l’intimidation et la cyberintimidation ?

 

De nombreuses ressources sont disponibles pour aider à lutter contre l’intimidation et la cyberintimidation, notamment des services de conseil et de soutien, des outils de signalement en ligne et des programmes de prévention communautaires. Les écoles et autres organisations communautaires peuvent également avoir mis en place des politiques pour lutter contre l’intimidation et fournir des ressources à ceux qui ont été touchés.

 

Sources:

(1) Dan Olweus, Bullying at school: What We Know and What We Can Do (1993)

(2) Infographie 1 ,  https://whattobecome.com/blog/bullying-statistics/

(3) National Center for Educational Statistics, 2019, https://nces.ed.gov/pubs2019/2019054.pdf

(4) Ibidem

(5) Infographie 2, https://stand4kind.com/wp-content/uploads/2020/01/Screen-Shot-2020-01-23-at-1.34.52-PM-1024×547.png

(6) National Center for Educational Statistics, 2019, https://nces.ed.gov/pubs2019/2019054.pdf

(7) Ibidem

(8) Infographie 3, https://kilgorehsmirror.com/wp-content/uploads/2019/08/Cyberbully-Victims-1-900×900.jpg

(9) Center for disease control, 2019, https://www.cdc.gov/violenceprevention/pdf/yv/bullying-factsheet508.pdf

(10) Patchin & Hinduja, 2019, https://cyberbullying.org/2019-cyberbullying-data

(11) Infographie 4, https://www.broadbandsearch.net/blog/cyber-bullying-statistics?msID=56fe209c-8a9d-4528-8ab2-3b38bd2f6eed

(12) Patchin & Hinduja, 2019, https://i.cartoonnetwork.com/stop-bullying/pdfs/CN_Stop_Bullying_Cyber_Bullying_Report_9.30.20.pdf

(13) Infographie 5, https://www.cdc.gov/violenceprevention/images/youthviolence/how-can-we-stop-yv.PNG?_=20077

(14) Infographie 6, https://i.pinimg.com/736x/c4/7f/de/c47fde31ada2d7922bd9ee77c37408d9–bullying-in-the-uk.jpg

Articles similaires

12 février 2024
14 avril 2024
in
05 avril 2024
25 mars 2024
06 mars 2024
in
28 février 2024
22 février 2024